Début juillet, l’école est finie ! Et pour certains, ce début de vacances rime surtout avec présentation des projets de fin d’étude et donc début de vie active. C’est le cas notamment pour les étudiants de la prestigieuse École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris, l’Ensad, au sein de laquelle j’ai été invitée la semaine dernière pour découvrir ces futurs talents.

L’école propose une dizaine de spécialités : architecture d’intérieure, design d’objet, design textile, design vêtement, design graphique, image imprimée, scénographie, photographie, cinéma d’animation et enfin art/espace.
Lors de mon parcours de deux heures dans les dédales des couloirs de l’école, j’ai jeté un œil sur quasi toutes les disciplines mais évidemment je me suis concentrée sur les domaines qui me sont chers. Une chose est sûre, cet école forme à l’excellence. Tous les projets présentés font preuve d’une très grande créativité et élégance, tout en étant très singuliers. Pas un ne se ressemble !

J’ai choisi de vous présenter 4 projets. 4 coups de cœurs. 4 archi d’intérieur et designers dont on entendra parler dans les années à venir. 4 talents à surveiller en somme.

 

Eva Kouadio

De tous les projets de la discipline d’architecture d’intérieur, c’est celui-ci qui m’a tapé dans l’œil. Non pas que les autres n’étaient pas réussi mais le concept sur lequel celui est basé m’a séduit.
Une forme de maison, le pavillon. 7 aménagements possibles selon les modes de vie. Voilà le principe de ce projet.

Eva_Kouadio_mariekke    Eva_Kouadio_mariekke2    Eva_Kouadio_mariekke3

Eva_Kouadio_mariekke10

Eva_Kouadio_mariekke4

Eva_Kouadio_mariekke7Eva_Kouadio_mariekke8

Ici, comme sur la plupart des projets, j’ai été marqué par le soin de la mise en scène et la pédagogie choisie pour expliquer les projets. Des plans, des maquettes réelles, des maquettes en volumes colorés. Tous les moyens sont bons pour présenter de long mois de travail. Même si parfois, l’enthousiasme des élèves est si grand qu’ils manquent de place. Comme Eva qui n’a pu exposer que 3 des aménagements imaginés sur 7 🙂

Site : evakouadio.com

 

Camille Ravanel 

avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller

Premier projet découvert de cette journée. Autant dire que ça commençait fort. Camille (je me permets…) a eu l’originalité de travailler sa propre matière pour réaliser la marqueterie et les pièces d’assemblage. On dirait comme une sorte de caramel dur ou du nougat !

Évidemment ce n’est pas ça… Il s’agit d’un mélange de PLA (Poly-Lactic Acid), de sciure de bois et d’extraits de pigments de plantes sans additif de synthèse. Camille, pour cette phase du projet, s’est rapprochée d’Arteko, entreprise qui produit « Ekolori » un matériau composé de PLA, un polymère 100% naturel à base d’amidon de maïs.
Une fois la matière trouvée, il s’agissait de découper. Camille s’est ici appuyée sur les compétences de l’atelier WOMA, lieu de co-working et co-making à Paris.

La jeune designer a décliné toute une ligne de mobilier dans la même collection. Toutefois, je dois bien avouer que j’ai eu un coup de foudre pour la jardinière. Juchée sur ces pieds élancés, elle est l’élégance même !

Camille_Ravanel_mariekke3

Camille_Ravanel_mariekke2

Camille_Ravanel_mariekke

Site : camilleravanel.fr

 

Only Paper

Au-delà des objets, les étudiants, Quentin Vuong et Yohan Trompette, ont ici développé un système de fabrication : une machine à compresser de la pâte en papier. Cette dernière est composée de confettis de papiers, ce qui permet de réaliser de la matière aux coloris aussi originaux que délicats. Cela m’a fait pensé tout de suite à l’émail, tacheté comme ces pièces.

Au départ, le duo souhaitait développer une ligne de tomettes, puis ont finalement poussé l’expérience vers d’autres formes et objets. Très beau résultat ! Très poétique.

Only_Paper_mariekke2

Only_Paper_mariekke6 Only_Paper_mariekke3

Only_Paper_mariekke5

L’association de ces objets et de ce mobilier en bois brut clair, nous plonge pile dans la tendance. Je retrouve une certaine influence japonisante. Peut-être que cela n’était pas volontaire…

 

Piot & Barbette

Le moins que l’on puisse dire avec cette paire d’élèves, c’est qu’elle ne manque pas d’inspiration ! La mise en scène était particulièrement soignée et réussie… Un univers déjà bien affirmé semblerait-il.
J’ai particulièrement aimé l’horloge.

Piot_Barbette_mariekke

Piot_Barbette_mariekke2

 

Oui, oui, il s’agit bien d’une horloge. À droite ce sont les heures, à gauche les minutes. Évidemment les deux circonférences se placent à votre guise, dans la limite de la longueur du fil qui les relie.

Piot_Barbette_mariekke4

Piot_Barbette_mariekke5Piot_Barbette_mariekke6

Crédits photos des 3 dernières : Piot & Barbette

Page Facebook : Piot & Barbette
Site : piotbarbette.tumblr.com

 

Ce fut un véritable plaisir, que dis-je un honneur, de découvrir en avant-première les projets des étudiants de l’Ensad. En somme les talents de demain. Évidemment, bien d’autres travaux superbes étaient présentés, mais je ne pouvais pas tous les mettre. J’ai donc choisi mes préférés. Dur de choisir 🙁
Une chose est sûre, vivement l’année prochaine !! Et merci à l’école de m’avoir ouvert ses portes. 

Rendez-vous sur Hellocoton !