Très sincèrement j’ai hésité à publier cet article. Non que je sois déçue du résultat en vrai mais plutôt des photos. Prendre en photo une pièce sans lumière du jour, mesurant même pas 3 m2 (donc sans aucun recul) avec une douche et des toilettes tient de la mission impossible ! Résultat, j’ai des photos dont le cadrage et les couleurs ne reflètent pas du tout la jolie harmonie réalisée par mes soins (oui je suis satisfaite de mon travail). Mais bon, avec quelques retouches faites tant bien que mal (j’ai cruellement besoin de cours sur Photoshop, vivement la rentrée…), je me suis dit que ce serait dommage tout de même de ne pas la montrer ! 

Il y a quelques mois j’ai publié un article d’inspirations pour cette pièce ne sachant pas encore quel serait mon futur appartement. J’avais craqué pour une salle-de-bains mêlant rose, cuivre et noir, que voici.

relooker_salle-de-bains_mariekke3 relooker_salle-de-bains_mariekke2

 

Je suis donc partie dans l’idée de faire la même chose, sachant que la salle-de-bains était peinte du sol au plafond dans un jaune coquille d’oeuf ultra brillant et que, cerise sur le gâteau, le système électrique laissait à désirer. En effet, la seule et unique entrée d’électricité dans cette salle-de-bains était une prise sur laquelle était branchée un spot d’appoint via une multiprise, le tout pile au niveau de l’emplacement du miroir. Hormis le fait que c’est complètement idiot en terme d’esthétique, ce n’est absolument pas aux normes puisque cette sortie d’électricité se trouve à la fois à même pas un mètre du lavabo et de la douche… La première étape fut donc d’améliorer ce point. Ne pouvant casser tout le carrelage pour modifier l’emplacement du câble électrique, j’ai fait courir un joli câble tissé noir jusqu’au dessus du carrelage où j’ai posé une boîte de dérivation à partir de laquelle j’ai pu installé une prise et un spot au-dessus de la porte. Et pour ceux qui se demandent, oui, oui, je l’ai fait toute seule comme une grande (et j’en suis pas peu fière !!!).

Une fois la pièce prête, j’ai enfin pu attaquer le chantier déco à proprement parler. Ne pouvant supporter plus longtemps ce jaune coquille, j’ai appliqué ma base de travail pour réaliser cette ambiance, à savoir repeindre les murs et le plafond en rose poudré. J’ai bien évidemment utilisé mon énorme coup de cœur de cette année, le Pink Ground que l’équipe de Farrow & Ball m’a très gentiment proposé d’essayer pour cette occasion. J’aime – que dis-je, j’adore, je chéris, j’idolâtre – tellement cette couleur que je pourrai en mettre partout mais mon chéri n’est pas du même avis… Flûte ! J’ai tout de même réussi à en glisser dans la chambre sur notre tête-de-lit faite maison, rappelez-vous.

Côté cuivre, j’ai utilisé l’étagère (initialement plutôt prévue pour une cuisine) offerte par ma maman (dénichée chez Les Filles au balcon – l’étagère, pas ma mère). Je suis tombée d’amour pour elle au premier regard. J’y accroche ma collection de lunettes, mon pot à brosse-à-dents ; je range dans son petit panier, mes cotons et mes brosses à cheveux. J’ai même pour projet de la customiser un peu, histoire de mieux l’adapter à une salle-de-bains, mais ce sera pour une prochaine fois !

Côté noir, j’ai mis le paquet pour dynamiser le rose et le cuivre. J’ai chiné sur Leboncoin un miroir que j’ai repeint. Initialement, j’avais mis un miroir en cuivre de chez House Doctor, mais la proximité des deux seuls éléments en cuivre déséquilibrait le tout. En outre, le miroir finalement choisi, plus grand, agrandit la pièce. Enfin, en plus des détails telle que la bougie noire, j’ai fixé au mur l’étagère offerte par Urban Outfitters préalablement bombée en noir. En plus de répondre au miroir noir juste en face, cette étagère est parfaite pour une petite salle-de-bains. Peu profonde, elle ne prend pas trop de place et pourtant tous nos produits de soins quotidiens y rentrent. Miracle !

Enfin, pour peaufiner jusqu’au moindre détails, comme j’aime tant le faire, j’ai donné une seconde jeunesse à deux pots en métal suédois et vieux comme Hérode en les bombant : l’un en noir mat, le second en couleur cuivre. J’y range mes trucs de filles… Et clou du spectacle, qui a fait beaucoup rire certains de mes amis, j’ai fabriqué un support à rouleaux de papier-toilette en tubes de cuivre. On soigne les détails ou on les soigne pas, même jusqu’aux toilettes !

 

salle-de-bain-rose-cuivre-noir_mariekke

une salle-de-bains rose, noir et cuivre    une salle-de-bains rose, noir et cuivre

salle-de-bain-rose-cuivre-noir_mariekke14

salle-de-bain-rose-cuivre-noir_mariekke11

salle-de-bain-rose-cuivre-noir_mariekke2

salle-de-bain-rose-cuivre-noir_mariekke13

salle-de-bain-rose-cuivre-noir_mariekke4

 

Alors vous en pensez quoi de ma salle-de-bains rose, cuivre et noir ? Alors certes, elle n’a pas de verrière comme l’original mais on ne peut pas tout avoir (surtout en location). 
Vous préférez quel type d’ambiance dans votre salle-de-bains ? Industriel ? Zen ? Immaculé ? Coloré ? Racontez-moi ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !